Grand Débat National 4 Villeurbanne: compte rendu

Grand Débat National 4

Lundi 11 mars

Villeurbanne

« Exprimer son pouvoir de citoyen »

 

 

Phase 1 phase expression libre

Phase 2 phase de propositions concrètes

Phase 3 propositions votées

 

 

Ce compte rendu tend à retranscrire au plus près la teneur des débats qui se sont déroulés au CCO à Villeurbanne le 11 mars 2019. 

Le rédacteur de ces lignes est resté le plus impartial possible et au plus près de ce qui a été dit, ce qui explique la prose souvent très orale, et n’a reformulé de manière qu’occasionnelle, dans un strict souci de compréhension.

L’anonymat de chacun a été préservé, ainsi toutes les références plus personnelles des intervenants ont été supprimé.

 

Chaque tiret annonce un changement d’intervenant, et un changement d’idée. Les réactions suscitées par les propos tenus ont également été annexé.

 

 

Phase 1 Expression libre

 

 

_Le thème de la soirée étant exprimer son pouvoir de citoyen, je crois qu’il faut commencer par savoir ce que signifie citoyen. Je suis allé voir sur le Larousse: « une personne jouissant d’un état dont il relève des droits civils et politiques et notamment le droit de vote. »

J’interviens donc par rapport au droit de vote. Ceux qui ne votent pas ne sont pas des citoyens. Pour moi tous les citoyens doivent voter. Quand on voit les taux d’abstention ça en dit long.

 

_Pourquoi  on ne comptabilise pas les bulletins blancs? Il y aurait moins d’abstention.

réaction 1 Pourquoi est ce qu’on vote blanc? C’est parce qu’on est pas d’accord avec les propositions. Mais après quel sens donner? Moi je ne sais pas ce que ça veut dire.  S’il y a 50% de vote blanc on fait quoi alors? Je suis président de bureau de vote de puis 15 ans. On traite les bulletins blancs, ils ne vont pas à la poubelle. Ils donnent du travail car on les comptabilise. Comment voulez vous qu’on leur donne une signification politique alors que la seule signification c’est que les candidats ne valent rien aux yeux du votants.

 

_Je veux interpeller les élus sur la notion d’exercice démocratique. Les citoyens sont trop loin du processus décisionnel. Je n’ai pas de solution miracle. 

Réaction1:  dites en plus, précisez!

Réponse: j’ouvre simplement le débat. Quand on pense à Villeurbanne. Souvent bien que les décisions ne sont pas mauvaises, le processus et compliqué. On est pas certain que la décision résulte de ce qui a été dit par les gens. 

Réaction 2: Quand il y a vote blanc c’est qu’on est pas satisfait, et il n’y a pas de raison de censurer car c’est une expression en soit. Si on a 50% de vote blanc, on refait l’élection avec d’autres candidats. 

 

_Je veux parler de la notion de démocratie qui signifie le pouvoir au peuple. On a un Président de la République  qui a beaucoup de pouvoir et un contre pouvoir qui est le Parlement. on va élire nous même la chambre des députés et les sénateurs par les maires.

Avant, sous la IVeme et Veme République, le Président tombait tout le temps. C’est pour ça qu’est arrivé la 5eme. Elle est assez démocratique en soit la 5ème.

Le Président a trop de pouvoir, c’est un peu vrai. Il y a aussi beaucoup de mécontentement chez les français. Depuis Chirac on a basculé  au quinquennat, avant c’était le septennat, et au milieu du septennat il y avait le contre pouvoir avec les législatives en milieu.

Le problème de la cohabitation c’est qu’il n’y a pas les coudées franches pour réformer.

Depuis Chirac on met tout en même temps, législatives et présidentielles. Maintenant on attend 5 ans pour censurer un exécutif qui ne nous convient plus. Je pense que c’est peut être une perte de démocratie.

 

_Le problème du pouvoir des citoyens c’est qu’il y a plein de citoyens qui ne savent pas qu’ils sont citoyens. Ca s’apprend être citoyen. Comment a tous les échelons on peut développer et apprendre cela?

 

_Je voudrais revenir sur le Sénat: ce n’est pas les maires qui élisent les sénateurs mais les grands électeurs. Ça me gêne beaucoup leur monde de désignation. 

On pourrait envisager la question du vote obligatoire, sur un jour de travail. Ce qui pose d’autres problèmes. Mais je trouve que ça vaut le coup de se poser la question et de l’étudier. On peut penser que l’inscription sur les listes vont être plus aisé maintenant que l’INSEE est dans la boucle. Les gens ne le savent pas.

Réaction: Si ils le savent.

 

_Je suis assez d’accd avec vous je trouve que l’élection des sénateurs est trop obscures. 

Je partage pas votre point de vue sur les législatives. Ce n’est pas un contre pouvoir mais c’est l’inverse. On se retrouve avec un président  hors jeu sauf sur ce qui est international. 

 

_Je trouve qu’on doit comptabiliser le vote blanc. Je suis contre le vote obligatoire. Un citoyen c’est aussi un citoyen dans la commune. Le vote des étrangers dans une ville il faut le revoir, ils payent des impôts et des taxes, ils doivent pouvoir le faire au moins aux élections locales. 

Réaction: j’ai jamais voté à l’étranger en étant à l’étranger.

 

_Sur le problème du vote blanc on fait quoi. Dans le cadre des élections européennes qu’est ce que ça veut dire?

 

_Je me permets de rebondir sur les conseils citoyens et de quartiers. Les conseils citoyens

sont situés dans les quartiers prioritaires, où certains n’ont pas le droit de vote alors qu’ils s’investissent au niveau local. Dans le cadre de mes fonctions j’ai travaillé avec eux, ce qui me peinent c’est que certes il y a eu une réflexion mais on a crée des systèmes lourds et complexes qui épuisent et lassent les gens car c’est lourd et on leur donne peu de moyens alors qu’on sollicite beaucoup. 

 

_Moi sur toutes ces remarques ce qui m’interpelle c’est quand monsieur a parler du vote blanc. Je pense que le rôle de moyen est que dans la démocratie il ne faut pas chercher être en accord à 100% avec la personne; on voit fleurir une démarche individuelle, on est jamais d’accord quand a touche les autres les réformes. Choisir c’est renoncer c’est donc faire un choix qui représente une bonne proportions ce qu’on voudrait. Soyons raisonnable.

 

_Ca touche mon bulletin de vote. Donc il faut qu’une confiance soit rétablie avec nos élus et donc un comportement exemplaire. En fin de compte que l’on ace ce qui est fait. 

A coté de ça il faut que les citoyens est plus d’implications dans le tissu associatif.

 

_On a beaucoup parler du vote. Ca passe aussi au niveau local. Mais aussi en venant ce soir. En venant ici et faire remonter des idées de plus bas. On est là car certaines personnes ont mis un Gilets Jaunes. Mais ce temps la mériterait d être étendue et que dans un mandat s’instaure ces rendez vous.

Dans certains pays on peut voter en local comme Royaume Uni.

Réaction: il y a surement des gens qui ont fait de la formation. Il y a ce qu’on appelle le contrôle continu. Ça veut dire qu’on fait une mesure de l’évolution du parcours des gens. Est ce qu’on pourrait pas s’ne inspire et faire de même pour les élus et leur programme. Je trouve que le feedback serait pas mal.

 

_Je veux parler des lobby. Les députés sont censés représenter le peuple. Pour moi il y a beaucoup de la souveraineté et du pouvoir du peuple qui est parti à l’étranger. Notre participation citoyenne, on a le sentiment qu’elle ne vaut rien. Nos députés vont être influencé par le pouvoir des lobbys. Il n’y a pas beaucoup de loi qui les encadre.

 

_Je peux parler du fait qu’on nous consulte pas assez. Ex les commerçant de Meyzieu avec le triplement du complexe Lelerc. Ex traité de libre échange, a-t-on consulté les éleveurs français? Dans le cadre des nouveaux traités de libre échanges on a des tribunaux d’arbitrages qui octroient des dédommagements pour les Etats votant des lois contraires aux intérêts des grandes firmes. Donc ça permet à Philip Morris d’attaquer l’Australie sur sa politique anti tabac.

 

_J’entendais un politologue dire que nos démocraties ne pouvaient plus durer comme ça. On a besoin de contrôle et d’évaluation. On paye beaucoup d’impôt, on ne sait pas ou il va. Il y a une forte tendance a penser que nos impôts vont dans des tonneaux qui fuit.

Exemple AN: 1100 fonctionnaires. Ils parlent d’obstructions à la transparence. C’est un exemple parmi d’autres. 

D’ou le sentiment de défiance concernant l’utilisation de l’argent public et l’affaiblissement du consentement à l’impôt. 

Réaction: ce sont des poncifs.

 

_Au niveau des enquêtes publiques. C’est là où on peut dans la commune exercer le contrôle citoyen. Au niveau du plan d’urbanisme il n’y a pas foule. Pour moi c’est pas juste et c’est là aussi exprimer son pouvoir de citoyen. Moi je suis membre d’un conseil de quartier mais on est pas nombreux. 

 

_Je vais être hors sujet.

Je veux parler des poches plastiques qu’on achète en grande surface, il y a un fort bénéfice de fait.

Je veux parler des tracasseries de l’administration. Ce n’est pas culpabiliser les fonctionnaires mais ça alourdit nos démarches. C’est un réel problème et ça pénalise beaucoup de français. Moi j’ai un fils qui part à l’étranger a cause de ça car il en a marre. 

Moi je suis formateur et on est évalué. Et je trouve que c’est bien.

 

_Je vais citer un rapport de VVF, 2/3 tiers des 15 000 espèces vont être en grand danger. Ça signale la fin. Quand j’entend quelque chose comme ça je me sent très mal, je ne comprends pas qu’on agisse pas. Aujourd’hui pour le nucléaire ça va tuer des personnes dans 1000 ans. Je ne comprends pas qu’on ne se saisisse pas de ces questions.

Mon pouvoir de citoyen c’est agir. Ça me coute 8euros de plus par mois. C’est rien. Je ne comprends pas ce qu’on fiche. 

La politique c’est pas culpabiliser les gens. Ça devrait être juste interdit de polluer. Les gens ne vont pas être d’accord, les gens ne vont pas élire quelqu’un qui dit ça et qui les fait payer plus.

Je remet en cause notre système démocratique car je pense qu’il n’est pas capable de répondre à nos questions.

 

J’ai fait un calcul: si on prends les 7000 français les plus riches c’est 947 milliards d’euros. Ça permet à tout le monde d’avoir une maison à 150 000 euros. On pourrait prendre la moitié de l’argent de ces personnes ce qui ne changera pas leur vie et pour tout le monde on règle le problème de la pauvreté. Je veux juste demander de la fraternité dans l’économie. 

Réaction: on fait quoi après?

 

_Sur le nucléaire. Je ne crois pas que les allemands se soient prononcés par référendum sur la sortie du nucléaire. Merkel a été élue sur un tel programme. 

Après Fukushima elle a changé d’avis, et elle a pris la décision d’arrêter le nucléaire, et je me pose la question de pourquoi Merkel a décidé de prendre cette décision? Elle l’a fait peut être par besoin d’être populaire? Je pense que c’est un sujet intéressant. En tout cas les allemands n’ont pas eu l’occasion de s’exprimer sur cette question. Je pense que c’est un débat complexe, j’essaie de l’analyser avec un peu de recul. Pour moi c’est le débat entre fin de siècle et fin de l’humanité. Aujourd’hui les allemands sont passés à 70 % de charbon et là en ce moment l’urgence climatique c’est le charbon qui va nous faire crever à court terme. 

 

_Sur la question du référendum. La Constitution prévoit un certain nombre de possibilité. Il y a eu en 1995 un élargissement de son champ d’application. A l’origine c’était possible uniquement sur les PJL sur les pouvoirs publiques ou les ratifications des traitées. En 95 Chirac a élargit aux PJL relatif aux questions économiques et sociales et environnementales. Il y a une base plus large.

J’entends le RIC. Je suis très réticent car il y'a des effets de modes et d’émotions qui peuvent dicter des passions ponctuelles aboutissant à des situations fâcheuses pour nos libertés publiques. 

Plus de participation citoyenne peut être un retour de manivelle dommageable pour la société.

En tout cas aujourd’hui le référendum il y a des pistes encore non utilisé.

Depuis 2008, là aussi, le parlement a pour fonction d’évaluer les politiques publiques et je pense qu’il y'a un potentiel de compétences nouvelles pour les parlementaires. On peut exploiter pleinement cette perspective.

 

 

_Je suis surprise que suite à l’élection européenne on est pas de retour sur l’exercice. Il faut rendre des comptes aux électeurs, sur la présence, les votes. Il faut qu’on soit plus consulter, qu’il soit présent, qu’on nous donne envie. 

 

_On est dans une démocratie représentative. On élit quelqu’un sur un programme. Sinon on n’arrive pas discuter.

On a aussi la cour des comptes. avec des avancées très intéressantes.

 

_Il y a beaucoup de choses qui vont bien en France.

 

 

_On voudrait parler du verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide.

 

 

Phase 2 Propositions concrètes

 

 

_La durée de vie augmente de 23 ans depuis la guerre. Jamais été pris en compte par le gouvernement. Il manque 25% de PIB pour que l’Etat soit positif, qu’on paye moins d’impôt et de taxe. Donc c’est proportionnel en nombre d’heure de travail.

Plus de temps travail c’est plus d’argent qui rentre dans les caisses.

 

_Moi j’ai une proposition, j’ai l’impression que le Sénat est un contre pouvoir uniquement quand ça l’intéresse. Le pouvoir est au PR et à L’Europe. L’écologie est hyper importante dans notre siècle. On a maintenant eu le vote du glyphosate, il y a eu des enquêtes et les enquêtes sont rédigées en partie par Mocento. Je trouve qu’on est en droit  de se poser la question de qui ils représentent. 

 

_Il faut légiférer sur le pouvoir des lobbys. 

 

_Que les députés travaillent moins pour faire moins de lois et de règlements et qu’on vive tous mieux.

 

_Qu’une loi voté soit révisé par 100 citoyens tirés au sort.

 

_Que la révision des lois se fassent par une Assemblée populaire et que ça supprime le Sénat

 

_Sur le suivis de l’application des lois 

 

_Des assemblées citoyennes mais seulement sur des temps limités, sur des sujets spécifiques, et avec une formation. Et de manière indemnisé. 

 

_Je propose de réétudier la question de la fusion du sénat et du conseil économique et social. Le PR avait prévu ça dans son programme. Je pense que réenvisager un bicaméralisme en refaisant du sénat une chambre des partenaires sociaux économiques et on ajoute des citoyens dedans. 

 

_Renforcer le statut des travailleurs dans les associations. Un peu comme les élus ont du temps pour exercer leurs mandats. 

 

_ il y a un manque d’assesseurs mais le problème c’est l’amplitude horaire. 

 

_Proposition de soumettre le CETA à débat et à referendum.

Moratoire sur l’implantation des grandes enseignes en concurrence avec le petit commerce en périphérie des villes.

 

_Déficit de communication et d’information, trouver le moyens d’informer les gens sur le fonctionnement de la chose publique. Donc sur radio télé et internet. 

 

_Généraliser les budgets participatifs dans les communes et inters co.

Au niveau des élections locales, commune et inter co, que les élus le soient au suffrage direct.

Une dose de proportionnelle a toutes les élections.

 

_Je veux parler de l’instruction civique. L’abstention vient peut être du fait qu’on est pas assez calé.

Il faudrait plus de cours d’instruction civique.

Il faudrait une assemblée de citoyens qui a autant de poids que l’AN.

 

_Il faut plus de transparence sur l’impôt. 

Donner des pouvoirs accrue à la cours des comptes. 

Réinjecter des structures avec des citoyens. 

Inventer des groupes de citoyens qui travaillent sur des sujets très précis,

 

_Rendre le pouvoir au citoyen par l’argent. Comme l’Etat ne l’utilise pas assez bien. On pourrait supprimer des charges salariales et en échange on redistribue moins d’argent. Et du coup on rend du pouvoir au citoyen. 

 

_Il n’y a pas assez de lois sur la fraternité.

 

_Droit de vote des étrangers au niveau local

 

_Reconnaissance du vote blanc. 

 

_Vote obligatoire

 

_Il faut plus solliciter les jeunes, notamment sur la transition écologique. 

 

_Faire payer les enseignes pour les sacs pratiques.

 

_Expérimenter la démocratie en intelligence collective.

 Mettre en place une mécanique en France qui permettrait que tous les 6 mois des décisions des citoyens soient mise en place.

 

_Rétablissement de l’indexation des retraites sur l’inflation.

On devrait mettre en place des décisions d’initiatives populaire à l’échelon locale seulement.


 

_Il faut réviser le Sénat. Les sénateurs doivent être élus au suffrage universelle directe. On diminue le nombre de sénateurs d’un tiers.

 

 

 

 

Phase 3 Propositions votées

 

Un rappel des principales propositions a été effectué à l’issu duquel il y a eu un vote.  

Ci-dessous, vous trouverez les propositions finalement retenues.

Seules ces propositions, seront remontées dans la plate forme du Grand Débat National._Recréer des lieux de rencontres

 

 

_Réformer de manière significative du Sénat

 

 

_Revoir les outils et mécaniques d’instruction civique 

 

 

_Instaurer une assemblée citoyenne 

 

 

_Donner un pouvoir coercitif à la cour des comptes

 

 

_Soumettre le CETA à référendum

 

 

_Mettre en place un moratoire sur l’implantation des grandes surfaces en périphérie des villes urbaines

 

 

_Généralisation des budgets participatifs

 

 

_Augmenter la dose de proportionnelle aux élections

 

 

_Reconnaissance du vote

 

 

_Autorisation du vote des étrangers aux élections locales

 

 

_Réindexation de la retraite sur le cout de la vie.

 

 

_Simplification du mille feuille administratif

Écrire commentaire

Commentaires: 0