Rééquilibrer les chances pour l’emploi

A l’Assemblée Nationale ces dernières semaines, nous avons beaucoup parlé de stabilité de l’emploi et de formation.

La clé de l’emploi pérenne, c’est la formation et la difficulté pour les gens exclus, c’est qu’ils n’ont pas de formation.

C’est pourquoi nous mettons l’accent tout d’abord, sur la formation professionnelle pour réinsérer les demandeurs d’emplois : notre objectif est de proposer à ces chômeurs jeunes et moins jeunes (environ 1 million de demandeurs d’emplois) une formation plus adaptée au marché du travail.

Notre deuxième initiative est celle des emplois Francs : c’est une expérimentation que nous mettrons en place dès début 2018. Il s’agit d’inciter les employeurs à recruter des personnes habitant dans les quartiers difficiles. Cette mesure devrait réduire la « discrimination à l’adresse » que l’on constate malheureusement trop fréquemment actuellement. Cette expérimentation qui concerne 200 000 demandeurs d’emplois, sera étendue à d’autre quartiers difficiles si elle se révèle être efficace.


Écrire commentaire

Commentaires : 0