Commémoration au cimetière militaire de Villeurbanne, la Doua

Ce vendredi 1er Novembre, à l’initiative de l’association Africa 50 et en présence de nombreux représentants de pays africains, nous sommes allés au cimetière militaire de la Doua honorer la mémoire des africains morts pour la France lors des guerres mondiales. Plus de 350 personnes y reposent. Jean, Marie, Rachel, Mamadou ou Rachid, les noms de ces héroïnes et héros témoignent de leur diversité au service d’un seul objectif, une seule volonté : la liberté des générations futures pour lesquelles ils se sont sacrifiés. Combattants, résistants, morts au champ d’honneur, fusillés contre un mur, ou dans l’ombre des prisons, ils sont les racines de nos idéaux. Souvenons-nous d’eux et de la cause qu’ils ont défendue pour nous à chaque fois que la tentation du communautarisme et de l’exclusion apparaissent dans le discours politique.

L’Homme ne se grandit qu’avec l’Autre.

Pensons toujours à nos aînés pour mieux élever nos enfants de la République.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0